NL / FR

Le défi de l’allergie

Pour les parents c’est tout un défi. Les parents sont souvent effrayés lorsqu’ils se retrouvent pour la première fois face à une réaction allergique de leur enfant. Il n'est pas toujours facile de guider les enfants souffrant d'allergies vers l'âge adulte. Surtout au moment où vous, en tant qu’adulte devez prendre la responsabilité de tenir l’enfant à part des autres (entre autre les professeurs).

Pas tous les adultes ne sont toujours conscients des risques et des soins qu’un tel problème de santé comme une allergie puisse apporter. Une allergie alimentaire est déjà plus fréquente chez les jeunes enfants que chez les adultes : le système immunitaire chez les enfants n'est pas encore tout à fait développé. Un soutien complémentaire ne peut donc certainement pas faire de mal. Ce site vise à soutenir les parents avec des informations supplémentaires et quelques conseils pour vous aider à mieux accompagner les enfants allergiques.

Qu’est-ce qu’une allergie?

L'allergie est l'intitulé d'un trouble du système immunitaire qui démontre une réponse anormale du corps à des matières environnementales, appelées allergènes. L’allergie est une forme d’hypersensibilité. Une réaction allergique est en fait une réaction excessive du système immunitaire humain qui répond de façon inappropriée à des substances étrangères inoffensives et rend le corps malade.

Pas toutes les allergies ne se traduisent de la même manière. Les médecines départagent les allergies selon un mécanisme qui se trouve à la base de la réaction allergique et sur base de quelles cellules ou anticorps ils appartiennent.

Dans une allergie de type I, une réaction allergique ne se produit pas au premier contact avec l'allergène = la substance qui provoque l’allergie. Le développement d’une telle allergie se déroule en deux phases. Après une première exposition à l'allergène = une première sensibilisation se produit / prise de conscience. Le corps va créer des anticorps IgE (immunoglobuline E) contre l'allergène. Après un contact répété avec cet allergène, une réaction allergique apparaît parce que le système immunitaire réagit à tort contre l’allergène. Ex : rhinite allergique, asthme et eczéma atopique sont les exemples type d’une allergie de type I.

En détail: les IgE (en grand nombre) se fixent aux allergènes entrants. Après de multiples contacts, les muqueuses des cellules immunitaires (mastocytes) et basophiles/granulocytes (globules blancs) sont amenées à déposer leur contenu (y compris l’histamine), qui provoquent à leur tour, un certain nombre de changement dans le corps humain (par ex. dilatation des vaisseaux sanguins, rétrécissement des voies respiratoires et une perturbation du rythme cardiaque).

Symptômes des allergies

Les très jeunes enfants peuvent déjà présenter des symptômes allergiques.

Ex :les otites à répétitions chez les bébés.

L’eczéma sur la peau peut aussi être un signal d’allergie possible. La dermatite atopique est une forme d’eczéma qui peut survenir surtout chez les tout-petits enfants mais aussi chez les adolescents et les adultes.

Cette récidive, maladie inflammatoire de la peau fait partie du syndrôme atopique et revient souvent en premier lieu comme un exemple de maladie, avant le rhume des foins (rhinite allergique) et avant l'asthme.

Enfin, c’est aussi durant l’enfance que les premières allergies alimentaires apparaissent (pour le lait, œufs, noix, légumineuses, poissons,

Il faut absolument indiquer quelque part la liste des 14 allergènes à étiquetage obligatoire

Maladies allergiques les plus courantes

Asthme
L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires qui sont diminuées lors de la pratique d’exercices physiques = asthme d'effort ou via une exposition à des allergènes. Elle se manifeste entre autre par des crises d’essoufflement dans le haut de la poitrine, une respiration sifflante et une quinte de toux.
Rhinite allergique/rhino-conjonctivite
Une rhino-conjonctivite est hypersensibilité ou une réaction excessive du système immunitaire à des facteurs environnementaux (= allergènes) irritants comme les pollens des arbres, les pollens des graminées et les pollens des herbacées ou parfois aussi des spores de champignons. Cette condition est caractérisée par une irritation ou une inflammation des muqueuses du nez et des yeux, généralement de nature récurrente.
La rhino-conjonctivite allergique saisonnière (= rhinite allergique) se manifeste surtout au printemps et en été, lorsqu’il y a présence de pollen dans l’air. Les acariens peuvent aussi engendrer de la rhinite allergique, de l’eczéma ou de l’asthme.
Les symptômes de type rhinite allergique sont un nez qui coule et/ou bouché, un nez qui gratte et des éternuements.
Les symptômes de type conjonctivite allergique sont des yeux rouges qui coulent, des démangeaisons.
Anaphylaxie
Une anaphylaxie n’arrive pas souvent mais est bien la cause la plus mortelle d’allergie. L’anaphylaxie est décrite par les experts comme une réaction grave, rapide, une réaction allergique mettant la vie en danger. Le système immunitaire répond de manière excessive à des poussières pourtant inoffensives, ce qui peut engendrer la mort si on n’intervient pas immédiatement. Les principales causes d’une anaphylaxie est la nourriture, certains composants alimentaires, la prise de certains autres médicaments et une piqûre d’abeille ou de guêpe sur la peau: dans ce cas ci, le signe du danger c'est lorsqu'il y a une réaction à distance de l'endroit où l'on a été piqué, il faut utiliser l'epipen sans attendre!!!
Les facteurs de risque d'anaphylaxie qui concernent les enfants et les jeunes: sont

L’effort, l’asthme, la réaction légère dans les semaines qui précèdent, alcool, les températures excessives (très froides ou très chaudes...)

A l’école avec des allergies

Comme tous les enfants, les enfants souffrant d’une allergie seront confrontés à l’école à de nouveaux stimuli.

Mais leur allergie leur donne un défi supplémentaire auquel ils doivent apprendre à faire face maintenant. Armez votre enfant ! Le milieu scolaire est peut-être le premier environnement où "il" apprendra aussi plus que d’autres à prendre soin de lui-même. Il n’y a rien de mal à s’exercer à l’avance pour que ce soit bien fait. Tout comme dans la vie, chose bien commencée est à demi-achevée. Mais le plus important est d’informer autant que possible les personnes impliquées dans l’éducation et l’accompagnement de votre enfant.

La préparation

Aller à l’école est une étape importante pour votre enfant. Discuter avec lui des allergies ou des symptômes dont il doit tenir compte. Essayer de vivre dans son environnement et pensez aux situations auxquelles il ou elle pourrait être confronté(e). Mais faites tout cela de manière positive. Vous ne voulez certainement pas le (la) confronter à des inquiétudes. Apprenez-lui également quel médicament il doit prendre et quand. Votre médecin peut probablement aussi vous donner de bons conseils.

Faire du sport est très bon pour les enfants qui ont de l’asthme et tout à fait faisable. Mais assurez-vous que votre enfant sache parfaitement ce qu’il doit faire en cas de crise d’asthme. En effet, ça veut aussi dire que le médicament contre l’asthme comme des aérosols doit être à disposition et prêts à l’emploi.

Votre enfant a-t’il une allergie alimentaire, apprenez-lui clairement quels aliments il ne peut pas manger. Discutez et/ou montrez aussi à votre enfant ce qu’il faut faire quand il a d’éventuels doutes. S’il est encore jeune, vous pouvez aussi lui apprendre via des jeux de rôle. Apprenez-lui également à gérer autant de situations que possible où il devrait refuser de la nourriture à laquelle il est allergique. Une collation autorisée est également très importante. Il n’est pas suffisant de dire "tu ne peux pas manger ça parce que tu vas être malade". Donnez par exemple une alternative à une couque dans laquelle il y a du lait.

Assurez-vous aussi toujours qu’il dispose d’une nourriture supplémentaire sans danger pour lui ou elle. Ou que l’instituteur de la classe dispose d’« une boîte de collation » avec de la nourriture sans danger. Les enfants grandissent la plupart du temps avec leur allergie et quand les « bonnes » habitudes sont installées, ça va souvent plus vite que prévu.

Il est également important que votre enfant allergique soit suffisamment sûr de lui que pour refuser ou éviter ce qui pourrait lui être nocif. Pas toujours facile pour des enfants et des jeunes surtout quand ils ont à faire à une personne d’autorité qui ignore la situation. (témoignage de manège)

Une bonne préparation est un processus continu, surtout chez de jeunes enfants. Répétez donc régulièrement les points importants à votre enfant. Mais ne dramatisez surtout pas. Il est essentiel qu’il apprenne les bonnes habitudes, certainement pas de l’effrayer!

Informer

Les écoles et les instituteurs sont généralement de bonne volonté et sont ouverts aux questions et aux préoccupations des parents.

L’école et son personnel est une des clés pour une bonne expérience scolaire sécurisée pour votre enfant. Une bonne communication avec l’école est donc d’une énorme importance!

N’hésitez surtout pas à utiliser notre Plan d’Action d’Allergie Individuel gratuit. Vous pouvez le compléter ici et l’imprimer ou le sauvegarder en pdf. A remplir avec l’aide de votre médecin

Le Plan d’Action d’Allergie Individuel

Assurez-vous au moins que la direction et l’instituteur soient au courant des allergies de votre enfant. Par conséquent donnez-leur plutôt personnellement le « Plan d'Action d’Allergie Individuel ». Cela vous permet de donner des explications supplémentaires ou de déjà discuter d’un certain nombre d’autres points.

Assurez-vous qu’il y ait toujours une copie complémentaire du « Plan d’Action d’Allergie Individuel » dans le cartable de votre enfant.

Essayez de prendre contact avec les autres parents des camarades de classe. Conseil: lors du début d’année, une réunion des parents est organisée et profitez de cette occasion pour échanger vos informations concernant votre enfant. L’instituteur vous aidera volontiers.

Si votre enfant est sujet à une réaction sévère d’anaphylaxie, il est indispensable de lui montrer où se trouvent les médicaments d’urgence et comment les utiliser. Le « Plan d’Action d’Allergie Individuel » peut offrir dans ce cas-ci une aide vitale.

Si votre enfant prend des médicaments ayant un effet de somnolence tels que les antihistaminiques, informez l’instituteur. En effet, certains médicaments peuvent influencer le comportement de l’enfant en classe et si les instituteurs n’ont pas été mis au courant, cela peut engendrer une situation d’incompréhension.

Enfin, aidez les accompagnants de votre enfant à contrôler l’allergie dans un milieu scolaire.

Eviter les allergies

Eviter les allergènes est primordial pour prévenir des réactions allergiques.

C’est surtout très important dans le cadre des allergies alimentaires. Assurez-vous donc bien que ce que votre enfant consomme soit absolument sans danger pour lui. Le réfectoire, la garderie et en particulier les plaines de jeux peuvent représenter un risque pour les jeunes enfants (témoignage pendant la récréation).

Même dans le cadre d’autres allergies, la stratégie pour éviter les allergènes est la même. Pour ce faire, il est important de discuter de l’allergie de votre enfant et éventuellement avec les autres enfants.

En classe

Votre enfant séjournera une grande partie de l’année scolaire dans un ou plusieurs locaux. Dans les écoles primaires, ça reste la plupart du temps limité à un local. Allez dialoguer avec la direction et l’instituteur de la classe au sujet de l’organisation de la classe. Aérer la classe régulièrement est important. Y-a-t’il des animaux domestiques dans le local? Y-a-t’il un tableau ou un tableau blanc interactif? Si il est question d’allergie saisonnière (pollen), vous pouvez demander de limiter la ventilation dans la classe durant cette période. En cas d’allergie au pollen, acariens, etc., nettoyer la classe très régulièrement peut aider. Hélas, les écoles ont un budget limité et un nettoyage hebdomadaire de la classe n'est pas toujours possible. Peut-être que vous pouvez, en tant que parent proposer de faire un nettoyage hebdomadaire supplémentaire (témoignage nettoyage de la classe).

Sur le terrain de jeux

Jouer en plein air est sain pour tous les enfants. Mais certains jours, l’air extérieur n’est malheureusement pas sain. Nous pensons en particulier au brouillard et à la pollution aux particules fines. Pour les enfants qui souffrent d’asthme il est conseillé de ne faire aucun effort physique ce jour-là. Si c’est nécessaire, vous pouvez même envisager de garder les enfants au calme à l’intérieur ces jours-là.

Les personnes qui souffrent d’une allergie au pollen d'arbres ou de graminées, peuvent également présenter des problèmes durant la saison des pollens. Il suffit alors généralement de prendre une dose supplémentaire de médicament contre la rhinite. Mais d'autres symptômes d'allergie peuvent se déclarer. Jouer en plein air peut se faire moyennant une médication adéquate.

Réfectoire

Le réfectoire et/ou le moment du repas sont un véritable défi pour les enfants ayant une allergie alimentaire. Les jeunes enfants surtout peuvent avoir besoin d'une vigilance supplémentaire. La règle d’or est qu’un enfant qui a une allergie alimentaire, ne peut manger que ce qui est sans danger pour lui. Ici encore une fois, une bonne communication avec l'école est d'une grande importance. Pour des enfants plus âgés, il est même conseillé d’informer les amis concernant l’allergie alimentaire et les risques. Si quelque chose devrait mal se passer, les amis peuvent être à même de solliciter l’aide nécessaire.

Pendant l’éducation physique

Nager ou faire du sport est sain et c’est aussi valable pour des personnes souffrant d’allergie. Certaines mesures supplémentaires sont parfois nécessaires comme prendre un aérosol avant un effort physique. Mais il se peut aussi parfois que votre enfant ne sache quand même pas aller à la natation ou suivre des cours de sport durant une période déterminée (saison des pollens, poussée d’eczéma, pollution de l’air). Veillez à ce que l’instituteur concerné soit informé via un certificat médical (certaines écoles exigent ce certificat médical).

En excursion

Les voyages de courte durée ou de plusieurs jours ne sont généralement pas un problème. Une bonne préparation est la clé du succès. Le message consiste à informer. Donnez si possible personnellement une explication au plus grand nombre de personnes concernées. Le « Plan d’Action d’Allergie Individuel » peut être utilisé comme ligne de conduite. Les écoles peuvent souvent offrir une solution alternative en cas d’allergie alimentaire. En tant que parent, dans ces situations, vous pouvez aussi y trouver une solution alternative en prévoyant une réserve de nourriture ou snacks (couques sans œufs, accompagnement alternatif,…). Point d’attention particulier: préparez aussi l’excursion avec votre enfant et répétez encore une fois ce qu’il peut ou ne peut pas faire en cas d’allergie alimentaire.

Traitement de l’allergie

La gestion et le traitement de l’allergie ne s’arrêtent pas aux portes de l’école

Traitement médicamenteux: si votre enfant est suffisamment âgé, il est important qu’il apprenne à se débrouiller avec ses médicaments dont il a besoin. On distingue souvent deux types de médicaments. Les médicaments d’entretien et les médicaments d’urgence. Apprenez à votre enfant quand il doit prendre son médicament d’entretien à l’école. Il n’est parfois pas toujours nécessaire de donner des médicaments d’entretien le matin et le soir. Si votre enfant court le risque d’avoir de l’asthme, assurez-vous qu'il soit bien équipé son aérosol. Mettez éventuellement une réserve dans son cartable ou donnez-en un à l’instituteur. Y-a-t’il un risque de réaction anaphylactique, veillez à avoir un EpiPen à portée de main et que l’instituteur sache où il se trouve. Cette information peut être fournie par un Plan d’Action d’Allergie Individuel.

Eczéma

Enseignez le plus rapidement possible à votre enfant comment prendre soin de sa peau et comment conserver une bonne hygiène. Certains hôpitaux organisent régulièrement des cours spécifiques pour les enfants et leurs parents » centres de l’atopie ». Avant et après une baignade, il est conseillé de réhydrater la peau. Apprenez-lui comment il ou elle doit le faire.

Allergie & intimidation

Il arrive malheureusement souvent que les enfants souffrant d’allergie, comme tous les autres enfants, courent le risque d’être victime d’intimidation. En tant que parent, soyez à l'affût de telles situations. Les enfants ne communiquent pas toujours ce problème. Les comportements d'intimidation ne doivent pas être tolérés. Dans des cas très exceptionnels, l'intimidation peut même conduire à des situations dangereuses p.ex. dans le cas d’allergie alimentaire: on n’est pas forcé de manger de la nourriture qui ne nous convient pas. Aidez votre enfant à être sûr de lui et communiquez régulièrement avec lui quand c’est nécessaire.

Hors-série: la dermatite atopique: disponible à la prévention des allergies

Et si ça se passe mal

Malgré toutes les préparations et bons soins des personnes concernées, il peut bien sûr arriver que cela tourne mal. Assurez-vous que tout le monde sache ce qu'il faut faire dans de telles situations et faire bon usage du « Plan d’Action d’Allergie Individuel ». En d’autres mots, faites aussi la préparation de qui doit faire quoi quand les choses tournent mal.

Quel est le problème? Votre enfant peut avoir seulement des symptômes allergiques ennuyeux et qui exigent peu de mesures supplémentaires (dermatite de contact local limitée) ou même des symptômes menant à des situations plus graves (crise d’asthme) et même jusqu’à des situations où la vie est mise en danger (choc anaphylactique).

Veillez, en premier lieu à ce qu'il sache lui-même ce qu’il doit faire. L’étape la plus importante que votre enfant doit gérer est de demander de l’aide et chercher de l’aide. Veillez aussi à ce que les instituteurs ou accompagnants, ou vous-même en tant que parents ou une personne de confiance comme un médecin ou un grands-parents soient au courant. Si nécessaire, vous pouvez suivre la procédure du «Plan d’Action d’Allergie Individuel » ou l'utiliser comme guide.

En cas de doute sur l'impact des symptômes allergiques ou risque d'anaphylaxie qui apparaissent, contactez les urgences (tél. 112). Mieux vaut demander de l'aide à l’avance que trop tard.

Evaluez ensuite ce qu’il manque réellement et ce qui va ou ne va pas. Apprenez de ces expériences afin de les éviter à l’avenir et de mieux les suivre.

Enfin, n'oubliez pas de discuter comment gérer la situation avec votre enfant. Assurez-vous que les situations d'urgence ne conduisent pas à un traumatisme ou à de l'anxiété.

Conseils & Trucs

Une boîte de traitement propre

On fait souvent usage d’une collation à "dix heures" dans les écoles maternelles ou primaires. Est-ce encore le cas dans la classe de votre enfant qui a des allergies alimentaires? Discutez-en avec l’instituteur (trice) pour fournir à votre enfant une boîte de collation sans danger. Remplissez-la régulièrement.

Gouter d’anniversaire en classe

Une habitude prise dans les écoles maternelles et primaires, est de donner des collations lors de l’anniversaire d’un enfant. Si vous êtes en bons termes avec les autres parents ou l’instituteur, ils devraient pouvoir le dire à temps sinon vous pouvez vous-même trouver une alternative en cas d’allergie alimentaire. Si vous n’en êtes pas sûr, vous pouvez en discuter avec l’instituteur afin de donner à l’enfant une boîte de collation ou ex : vous faites vous-même un gâteau d’anniversaire avec les ingrédients qui conviennent à votre enfant.

Une fête sans allergie

Les enfants sont souvent invités à aller jouer avec les copains de classes ou à une fête d’anniversaire. Quelques conseils pratiques:

En cas d’allergie alimentaire

Votre enfant qui a une allergie alimentaire est-il invité à une fête? Super! Soyez clair avec les parents organisateurs. Prenez contact avec eux et informez-les clairement de son allergie alimentaire. Proposez éventuellement de donner quelque chose de bon et sans danger pour lui.

Vous pouvez éventuellement offrir une collation sans danger que vous avez préparée personnellement et la lui donner. Chez les plus petits et en cas de risque sévère, une surveillance supplémentaire est souhaitable. Demandez aux parents organisateurs si vous pouvez rester pour garder un œil. Un coup de main est certainement le bienvenu. Mais donnez à votre enfant la même liberté que les autres invités.

En cas d’allergie aux animaux domestiques

En tant que parent, demandez à l’avance s’il y a des animaux domestiques. Si il y a des animaux domestiques et que votre enfant est allergique il y a toujours un risque de réaction. Si vous décidez que votre enfant peut y aller, veillez alors toujours à en informer les parents qui invitent et à ce que votre enfant prenne le bon médicament. Assurez-vous que vos données de contact soient disponibles.

Les allergènes d’animaux domestiques restent toujours présents même après un nettoyage en profondeur. En été, les enfants peuvent jouer à l’extérieur sans entrer en contact avec les animaux. S’ils jouent à l’intérieur, les animaux doivent alors être séparés des enfants. Est-ce nécessaire de nettoyer soigneusement ou d’aérer à l’avance? En cas d’allergie sévère p.ex. de l’asthme sévère, il est toujours conseillé de trouver un endroit alternatif. Peut-être chez vous à la maison ou sur un terrain de jeu? Si les risques sont quand même trop grands et si il n’y a pas d’autres options, votre enfant ne pourra pas participer cette fête. Vous pouvez toujours faire une activité amusante, aller au cinéma, au parc d’attraction, nager,…

Donnez vous-même une fête (sans allergie alimentaire)

Informez les autres parents de l’allergie alimentaire de votre enfant. Une bonne communication est la clé du succès. Demandez de ne pas donner de la nourriture ou des bonbons à votre enfant. Utilisez une invitation où vous pouvez également parler de ces sujets. A titre d’information, vous pouvez aussi mentionner qu’il s’agit d’une journée sans allergie pour votre enfant. Demandez à tous les invités et à leurs parents de confirmer l’invitation. C’est de toute façon pratique, mais restez aussi ouvert aux enfants qui pourraient avoir une allergie ou une intolérance. Veillez ce jour-là, à ce que la nourriture « interdite » soit hors de portée des enfants. Il est utile, pour votre tranquillité, que les parents de l’enfant allergique restent sur place. Veillez à ce que le médicament nécessaire soit toujours à portée de main.

Même à une fête avec un enfant allergique, essayez de servir de préférence des collations qui sont sans danger pour tout le monde. Si vous n’y arrivez pas, vous devez vous assurer que l’enfant allergique puisse manger à part et en toute sécurité.

Le lieu de la fête: pour certains enfants le lieu de la fête peut être un problème. Visiter une ferme ou un zoo peut être un problème pour certains. Il est préférable de le communiquer clairement à tous les parents.

Enfin, lors de fêtes, nous mettons souvent l'accent sur la nourriture et les boissons, ce qui n’est pas toujours agréable pour les gens qui ont une allergie alimentaire. Si parmi les enfants invités, certains présentent une allergie alimentaire, vous pouvez davantage vous focaliser sur d’autres activités. Aventurez-vous, faites des petits jeux ou une fête costumée,… il y a beaucoup d’alternatives.

Avez-vous des questions ou conseils? Vous pouvez vous focaliser sur d’autres activités en vous confrontant face à une bonne ou une mauvaise expérience dans le cadre d’une allergie à l’école? Envoyez-nous un email via le formulaire de contact.